Pour se lancer en affaires, il faut avoir une idée originale qui est source de motivation et un plan d’affaires solide axé sur la croissance et le développement. Voilà le chemin emprunté par Patrick Chauvet de Gatineau, biologiste cellulaire, et Jean-Luc Pageard, ingénieur mécanique, qui ont fondé l’entreprise Quantum Solutions Synergiques à l’Aéroparc industriel de Gatineau.

L’idée est celle de produire une microalgue dans des conditions optimales afin d’en extraire l’astaxanthine, l’antioxydant le plus puissant sur la planète. Sous forme d’extrait, elle sera d’abord vendue en capsule puis, dans un deuxième temps, pourra servir à de multiples usages comme pour la fabrication de cosmétiques et dans l’alimentation.

LE MARIAGE DE DEUX PASSIONS

Détenteur d’une maîtrise en biologie cellulaire à l’Université de Montréal, M. Chauvet a d’abord travaillé pendant 12 ans dans le domaine des produits médicaux. Il occupait le poste de directeur clinique. Puis, il a décidé de travailler comme consultant auprès d’entreprises de produits médicaux qui lançaient de nouveaux produits sur le marché.

« J’aidais à préparer des études cliniques et précliniques pour éventuellement lancer des produits médicaux sur le marché, explique d’abord M. Chauvet. J’ai toujours été dans ce domaine et je connais les prérequis au Canada, aux États-Unis et en Europe pour monter des protocoles scientifiques répondant aux différentes normes. La consultation me permettait de gérer mon propre temps et c’est là, en 2010, que j’ai décidé avec mon collègue de lancer notre propre entreprise.

« Nous cherchions une idée qui rejoignait nos deux passions, la biologie et l’ingénierie. Les bienfaits de cet antioxydant sont connus et efficaces, autant pour les athlètes de pointe que pour le traitement de certaines maladies inflammatoires ou dégénératives par exemple. Dans la nature, les poissons à chair rouge se nourrissent de cette algue et nous transmettent à faible dose cet antioxydant. Pour l’humain, il est nécessaire d’extraire l’astaxanthine de cette algue pour la consommer. Voilà notre projet ».

CULTURE, RÉCOLTE ET BIORÉACTEURS

La compagnie est incorporée depuis 2010. Les microalgues combinent à merveille les talents des deux nouveaux hommes d’affaires. D’une part, établir le protocole de culture et de récolte des microalgues et, d’autre part, fabriquer un bioréacteur performant pour cette culture.

« Les marges au niveau financier étaient intéressantes et nous pouvions commencer nos travaux avec relativement peu de sous. Ce que nous avons fait de soirs et de fins de semaine! Nous achetions l’équipement nécessaire au fur et à mesure. Jusqu’à notre ronde de financement en 2018, toutes nos activités ont été financées par mon partenaire d’affaires et moi ».

La variété d’algues a d’abord été sélectionnée et les premières expériences de culture, de conception et d’optimisation des bioréacteurs ont été réalisées. Le projet a connu un moment décisif il y a 4 ans une fois que le procédé de culture et le bioréacteur furent suffisamment avancés. Grâce à des subventions du CRSNG, le Centre d’études des procédés chimiques du Québec (CEPROCQ) a commencé à développer la méthode d’extraction.

« Notre but était de développer un procédé permettant l’extraction de l’antioxydant afin de le mettre en capsule. Nous n’avions pas l’équipement spécialisé pour cette phase. Le CEPROCQ avait la capacité de le faire au niveau industriel. Leur expérience en traitement de diverses biomasses, techniques d’extraction et d’analyse nous ont permis de développer un procédé sur mesure, sécuritaire, efficace et vert.», explique Patrick Chauvet.

DES ANGES INVESTISSEURS

C’est au début 2018 que les propriétaires de Quantum Solutions Synergiques ont débuté la recherche de partenaires financiers afin de démarrer la production. Après un coup de fil passé à ID Gatineau par M. Chauvet, le commissaire en développement d’entreprises, Renald Piché, rencontre les deux hommes d’affaires. Rapidement, il constate que le plan d’affaires est solide à tous les niveaux.

Patrick Chauvet, cofondateur de Quantum Solutions Technologiques et Renald A. Piché, commissaire en développement d’entreprises à ID Gatineau.

Le service de la Cellule d’investisseurs d’ID Gatineau est alors déployé. Dès la première rencontre, le projet séduit des investisseurs. L’automne dernier, sept anges investisseurs de la région se joignent officiellement au projet : Denis Ouellette, Sylvain Bertrand, Michel Tremblay, Jean-Marc Gerfaux, Raymond Chauvet, Robert Chauvet et Pierre Ménard.

Quatre bioréacteurs sont maintenant fonctionnels et la première récolte a eu lieu le 29 avril dernier. L’extraction se fera en mai dans les laboratoires du CEPROCQ. Les premières capsules fabriquées seront envoyées à Santé Canada pour approbation, tout comme à la U.S. Food and Drug Administration (FDA) et à l’Union Européenne. L’objectif étant de vendre les premières capsules au Canada d’ici la fin de 2019.

« Nous allons vendre notre produit à étiquette blanche, de sorte que toutes les entreprises pourront le personnaliser. Ça donne une liberté aux distributeurs de le vendre n’importe où dans le monde », termine Patrick Chauvet.

L’entreprise compte trois employés pour l’instant. Le local actuel permet l’installation de 40 bioréacteurs. L’objectif est d’en déployer plus de 100 d’ici cinq ans.

QUESTIONS ET RÉPONSES

Démarrage

Q : Pour quelle(s) raison(s) vous êtes-vous lancé en affaires?

R : J’avais la fibre entrepreneuriale et je travaillais dans le domaine des startups à Montréal. C’était une suite logique pour moi.

Q : Quelle a été votre plus grande difficulté et comment l’avez-vous surmontée?

R : Nous avons sous-estimé le temps et l’effort que ça prendrait pour développer les procédés. C’est ce qui a été difficile. Il nous a fallu consacrer plus de temps que prévu pour atteindre notre objectif.

Q : Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite se lancer en affaires?

R : Ne pas travailler en silos et vous entourer de gens qui ont de l’expérience dans tous les domaines de votre entreprise.

Croissance

Q : Qu’est-ce qui pousse une entreprise comme la vôtre à croître?

R : Nous développons le meilleur des antioxydants sur le marché. Les possibilités sont énormes.

Q : Quels sont vos principaux défis/enjeux et comment les surmontez-vous?

R : D’ici la fin de l’année, on veut un produit sur le marché. D’ici un an, nous voulons être à pleine capacité de production avec 40 bioréacteurs.  Notre défi d’expansion à 100 bioréacteurs est possible d’ici 5 ans dans le même édifice.

Q : Quelle importance accordez-vous à l’innovation?

R : C’est le nerf de la guerre et notre souci de tous les instants.

Q : Quels sont vos projets d’avenir?

R : Au niveau mondial, 95% de la production de l’astaxanthine naturelle est sous forme de capsules. Il y a d’autres produits à développer dans l’alimentaire, comme les boissons sportives, et les cosmétiques, comme les produits de beauté et les crèmes solaires. D’ici 5 ans, nous voulons avoir trois produits différents dans au moins trois pays.

Q : Quels conseils donneriez-vous aux entrepreneurs qui souhaitent croître?

R : Tout dépend du produit. Le nôtre a une large application et un vaste marché potentiel. Il faut garder un œil sur le marché des années à venir et sans cesse innover pour éviter qu’un compétiteur nous surpasse.

Q : Quelle est la définition du succès selon vous ?

R : La rentabilité est évidemment un facteur important, mais il n’y a pas que cela. Le succès c’est aussi de fabriquer un produit de qualité, qui ait un effet bénéfique sur la santé et que les gens vont apprécier. Il faut également que cela se fasse dans le respect environnemental et humain.

Pourquoi Gatineau

Q : En quoi la ville de Gatineau est intéressante pour les entrepreneurs?

R : Il existe un dynamisme important au niveau des investisseurs et de l’organisation des équipes formées par ID Gatineau. Les ressources sont facilement accessibles à ce niveau. Et pas simplement pour monter une ronde de financement.

Q : Quel serait votre message pour inciter des entreprises de l’extérieur à venir s’implanter à Gatineau?

R : Il y a la facilité à trouver de bons employés, la synergie entre la Ville et les investisseurs et le dynamisme entrepreneurial en général dans la région. Les intervenants sont impliqués pour le développement économique d’ici.


Vous souhaitez lire d’autres histoires à succès? Cliquez ici
Vous souhaitez en apprendre davantage sur nos services? Cliquez ici
Vous souhaitez en apprendre davantage sur nos fonds d’investissement? Cliquez ici