id gatineau

Depuis quelques années, le milieu des affaires à Gatineau est de plus en plus florissant et diversifié. Des niches spécialisées apparaissent, comme la cybersécurité. Dans ce maillage permettant cette effervescence, la corporation ID Gatineau y joue un rôle clé depuis sa création en 2016.

À tel point que la Ville de Gatineau vient de renouveler son entente avec ID Gatineau, son bras économique, pour une période de cinq – au lieu de trois ans comme par le passé – confirme le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin.

ID Gatineau a passé le test et c’est maintenant une infrastructure qui est précieuse pour Gatineau.

Le budget annuel d’ID Gatineau passe de 3 à 4 M$, dont une somme non récurrente pour la création de postes temporaires pour aider à la relance économique en cette période de pandémie mondiale. Une équipe permanente est aussi confirmée pour l’attraction des entreprises de pointe et une enveloppe de 165 000$ supplémentaire est dédiée aux entreprises d’économie sociale. ID Gatineau s’attaquera en même temps au complexe dossier des contrats gouvernementaux.

L’expérience a démontré que les réformes faites en développement économique ces dernières années portent fruit, note M. Pedneaud-Jobin. L’idée de concentrer l’expertise de l’accompagnement des entreprises à ID Gatineau était un bon choix. Ça nous permet d’avoir une certaine agilité et une expertise pointue d’accompagnement. En renouvelant le contrat de cinq ans d’ID Gatineau, nous confirmons que ce choix fonctionne et que nous voulons continuer à bâtir cette expertise.

DES DÉFIS BIEN CIBLÉS

La nouvelle entente maintient les partenariats actuels d’ID Gatineau et les différentes stratégies développées depuis 2016 qui sont créatrices d’emplois. Le développement des entreprises d’économie sociale, un secteur florissant à Gatineau, est donc identifié comme cible à soutenir davantage.

Gatineau est reconnue comme l’une des villes qui a le plus d’entreprises d’économie sociale qui créent de nombreux emplois, mentionne le maire Pedneaud-Jobin. Les gens qui ne proviennent pas d’un milieu entrepreneurial préfèrent parfois se lancer à plusieurs dans une entreprise afin de diminuer les risques. Cet entrepreneuriat collectif est rentable et nous devons le soutenir. 

Le secteur de la haute technologie, plus particulièrement la cybersécurité, est sans contredit celui de l’avenir pour notre région.

Ces entreprises sont créatrices de richesses économiques, lance Pierre Plangger, président d’ID Gatineau. Les intervenants économiques de la région travaillent dans le même sens afin d’ajouter de nouveaux joueurs dans cette industrie qui nous permet d’exporter à l’extérieur de la région et qui rend possible l’augmentation de notre part des contrats gouvernementaux dédiés aux entreprises de Gatineau. 

La cybersécurité fait d’ailleurs partie du choix stratégique de la Ville de Gatineau dans la Zone Innovation, une initiative du gouvernement du Québec.

Nous avons adhéré rapidement à ce programme qui représente pour nous une façon d’investir dans l’avenir, précise le maire de Gatineau. Pour la première fois, nous avons l’impression que nous avons un créneau qui pourrait à lui seul faire bouger le curseur de notre dépendance au gouvernement fédéral. Cette technologie est aussi exportable. Une initiative qui changera le tissu économique de Gatineau. 

LA RÉPUTATION DU CLIMAT D’AFFAIRES

C’est tout le climat d’affaires qui a été au cœur des décisions ces dernières années.

Il y a cinq ans, Gatineau n’avait pas la réputation d’être une ville accueillante pour les investisseurs, de dire Pierre Plangger. Aujourd’hui, c’est facile d’y faire des affaires et Gatineau se classe maintenant au 5e rang des grandes villes canadiennes dans le classement du dernier rapport des collectivités entrepreneuriales. C’est tout l’écosystème qui a changé. 

Commentaire partagé par le maire de Gatineau.

Depuis sept ans, si on consulte les revues de presse, il y a toute une différence entre avant et maintenant dans le milieu des affaires. Avant, on se nuisait à nous-mêmes. Il y a eu une prise en charge de la communauté et il y a une volonté de faire des choses constructives. Nos adversaires sont ailleurs. Notre approche économique a atteint une certaine maturité. 

À la base, Maxime Pedneaud-Jobin convient que le principal défi auquel Gatineau et l’Outaouais faisaient face était l’absence de culture entrepreneuriale engendrée surtout par la forte présence de la fonction publique fédérale. Les choses ont bien changé ces dernières années.

Depuis la création d’ID Gatineau en 2016, on a notamment vu apparaître l’École des entrepreneurs de l’Outaouais, l’incubateur en économie sociale, l’incubateur LABoîte pour entreprises du centre de recherche et d’innovation du Cégep de l’Outaouais et un laboratoire d’identité numérique. En plus, entre autres, de la simplification des règles en urbanisme à la Ville de Gatineau et des liens tissés avec les instances économiques d’Ottawa.

La priorité des priorités, c’est que les entreprises existantes et celles qui veulent émerger arrivent dans un contexte favorable et soient accompagnées. C’est pour ça que nous avons posé plusieurs gestes qui rapportent déjà ou qui rapporteront dans les prochaines années. Notre offre aux entreprises a été consolidée. J’appelle ça construire l’avenir. 

LA GESTION DE CRISES

Gatineau a eu son lot d’épreuves au cours des dernières années avec deux inondations majeures, une tornade dévastatrice et la pandémie de COVID-19 qui sévit toujours. À chaque fois, les équipes d’ID Gatineau ont été mises à contribution afin d’aider les gens d’affaires affectés à mieux traverser chaque crise.

L’expertise de pointe d’accompagnement d’ID Gatineau est indéniable et a été profitable pour le développement économique de la Ville de Gatineau, affirme Maxime Pedneaud-Jobin. Je retiens aussi qu’ID Gatineau a rapidement créé des cellules d’accompagnement à chacune des crises afin d’aider nos entreprises de pair avec les autres organismes économiques du milieu. Ça reflète assez bien l’essence même de cette corporation qui est notre bras économique à la Ville de Gatineau.

L’actuelle pandémie perdure depuis mars 2020. Depuis le début, ID Gatineau a mis en place des initiatives afin d’informer et d’aider les entreprises autant sur les mesures d’aide disponibles, mais également au niveau de la gestion administrative. La nouvelle entente avec la ville de Gatineau prévoit qu’ID Gatineau mettra en place des initiatives visant à soutenir la croissance des entreprises, ce qui sera un atout indéniable dans le plan de relance post-pandémie.

C’est très complexe comme situation économique, note le maire de Gatineau. En particulier, les milieux de la restauration et du tourisme vivent des moments très difficiles et nous sommes là pour les soutenir. Mais, ce ne sont pas toutes les entreprises qui vont mal, bien au contraire. Les entreprises technologiques continuent d’investir et ont des projets d’expansion. Il nous faut donc doser nos interventions et nous préparer pour cette fin de pandémie qui laisse entrevoir une reprise économique rapide avec le retour de l’enjeu de la pénurie de la main-d’œuvre qui sévissait déjà avant la pandémie.

« FINIR L’OUVRAGE QUI EST COMMENCÉ »

ID Gatineau offre un service d’accueil à l’ensemble des entreprises de Gatineau, et ce afin de répondre à leurs questions et de les orienter vers les bonnes ressources. L’organisme offre également un service d’accompagnement personnalisé. Son équipe d’experts aide des entreprises de toutes tailles et de différents secteurs d’activités à démarrer, rebondir et croître de façon rapide et durable.

La Ville de Gatineau est mieux outillée que jamais pour assurer son développement économique. La nouvelle entente de cinq ans avec ID Gatineau vient solidifier le tout en reconduisant les programmes qui ont fait leurs preuves et en identifiant les nouveaux mandats porteurs d’avenir.

Nous avons posé des gestes concrets et mis en place plusieurs initiatives en collaboration avec ID Gatineau, mentionne Maxime Pedneaud-Jobin. Nous allons poursuivre dans la même veine tout en précisant quelques nouveaux objectifs. 

Le président d’ID Gatineau est satisfait du travail des dernières années et des partenariats convenus avec d’autres organismes de la région.

Nous nous sommes réinventés depuis 2016, il a fallu apprendre à fonctionner ensemble. Nous avons beaucoup de nouvelles cordes à notre arc et l’heure est maintenant à la consolidation de notre plan stratégique de développement.