VanillaSoft

Véritable fleuron de la haute technologie à Gatineau, VanillaSoft développe ici des progiciels de ventes et de collectes de fonds destinés à 97% à l’exportation, principalement aux États-Unis, mais également en Europe et en Asie.

Originaire du Manitoba, le président-directeur général David Hood n’hésite pas à dire que ce n’est pas commun dans ce milieu bien niché qui est surtout actif chez nos voisins du Sud. Toutefois, tous les astres étaient alignés pour qu’il choisisse Gatineau pour installer son siège social et son centre de développement. Son premier contact avec la région s’est fait tout jeune alors qu’il a participé au Programme des pages de la Chambres des communes. Puis, il a fait la rencontre de celle qui allait devenir son épouse, une jeune femme de Sainte-Foy. Un lien indélébile avec le Québec se dessinait pour lui!

J’ai ensuite été en politique comme conseiller spécial pour le ministre de l’Agriculture avec le parti qui n’existe plus maintenant, relate M. Hood, et j’ai ensuite débuté un emploi chez Corel à Ottawa. En 1997 j’ai cofondé Hemera Technologies, entreprise qui a été vendue au début des années 2000. C’est par la suite que j’ai eu l’opportunité de devenir actionnaire et de joindre l’équipe de direction de VanillaSoft qui était issue des centres d’appels, pas des technologies. Une entreprise fondée par mon ami Ken Murray qui n’avait pas encore développé de produits et qui en était à ses débuts. C’était en mai 2005 et, quelques mois plus tard, avec l’ouragan Katrina, nous n’avons jamais pu réintégrer les bureaux de l’entreprise en Nouvelles-Orléans. Le bureau américain a déménagé au Texas et nous avons créé une filiale canadienne

David Hood

David Hood

PDG, VanillaSoft

Appuyé par Développement économique Canada (DEC) et le Fonds de solidarité de la FTQ, VanillaSoft a depuis pignon sur rue à Gatineau. Aujourd’hui, 49 employés travaillent ici à concevoir des progiciels qui se retrouvent un peu partout sur la planète.

UNE PLATEFORME D’ENGAGEMENT DE VENTES

VanillaSoft est une plateforme d’engagement des ventes qui peut être utilisée de manière autonome ou en combinaison avec les systèmes CRM traditionnels existants. Le progiciel est aussi utilisé pour assurer la logistique de campagnes de financement, comme c’est le cas pour plusieurs collèges et universités américains. Le progiciel permet aux équipes de ventes de communiquer avec les clients potentiels dans ses multicanaux, comme le SMS, le téléphone, le courriel et les médias sociaux. Le tout en tenant compte d’une cadence idéale.

Une partie des activités est automatisée, mais les appels se font en personne, explique M. Hood. Nous parlons d’automatisation personnalisée. VanillaSoft permet d’améliorer la productivité de chaque personne en ventes. Nous nous spécialisons surtout dans les PME et notamment dans les industries traditionnelles telles que les assurances et les finances. Les collèges et universités américains comptent aussi parmi nos principaux clients. Ils font des grandes campagnes de financement qui servent à financer les bourses et la recherche. Nous sommes fiers de contribuer à leur succès. Notre système offre de nombreux avantages et nous prévoyons devenir le joueur dominant dans ce domaine aux États-Unis dans les prochaines années.

David Hood

David Hood

PDG, VanillaSoft

Par exemple, VanillaSoft permet à ces institutions scolaires d’importer des informations sur les diplômés afin de créer des filtres permettant à des étudiants d’un département précis de communiquer uniquement avec les diplômés du même domaine. Un script est déjà suggéré pour la discussion et le système permet le paiement par carte de crédit, le tout accompagné d’un courriel de confirmation.

C’est mieux organisé, plus efficace, plus rapide et plus rentable. C’est un progiciel clé en main et l’équipe de VanillaSoft offre du support au besoin. 

David Hood

David Hood

PDG, VanillaSoft

UNE NICHE SPÉCIFIQUE

Dans son domaine, VanillaSoft est un petit joueur, dira David Hood. Mais, il a fait un pari différent. Ses compétiteurs visent à 80% les entreprises de haute technologie. Ce pourcentage n’est que de 10% pour VanillaSoft qui a fait des entreprises de taille intermédiaire ses principaux clients. 

Le courriel est le canal le plus utilisé en haute technologie. Nous, notre base, c’est le téléphone. C’est plus répandu dans le milieu traditionnel, comme les assurances. Ce qui fait en sorte que notre architecture est différente et que la logique derrière tout cela permet à l’équipe de gestion de décider des priorités pour l’équipe des ventes. Il y a un meilleur contrôle sur la stratégie et c’est personnalisé.  

David Hood

David Hood

PDG, VanillaSoft

Des études réalisées entre 2010 et 2013 ont d’ailleurs démontré, dit-il, que les compagnies dépensaient beaucoup d’argent pour identifier des clients potentiels. « Toutefois, dans 50% des cas, il n’y avait aucun suivi. Ils dépensaient jusqu’à 200$ par client potentiel dans diverses campagnes. C’est très cher lorsque le suivi n’est pas fait. Nous sommes conscients de cette réalité et notre progiciel propose une solution plus logique et plus rentable pour nos clients. 

On ne veut pas un produit pour tout le monde. Notre produit est ciblé et répond très bien à notre marché. Nous connaissons bien nos clients et nous mettons toutes nos ressources afin de répondre à leurs besoins. C’est comme ça que l’on parvient à se faire une niche

David Hood

David Hood

PDG, VanillaSoft

LE DÉFI DES RESSOURCES HUMAINES

VanillaSoft est l’un des plus gros employeurs en technologies de l’information (TI) à Gatineau, souligne André Goyette, commissaire en développement d’entreprises chez ID Gatineau.

C’est une réalité et ça passe sous le radar. C’est une compagnie dont les revenus sont internationaux à près de 100%. Et c’est aussi une bonne entreprise corporative, notamment en appuyant le tennis dans la région, et un très bon employeur.

André Goyette

Commissaire en développement d’entreprises, ID Gatineau

Depuis trois ans, André Goyette M. Hood et son équipe en les informant des différents programmes, notamment en ce qui a trait à l’embauche de nouveaux employés.

Avec la pénurie de la main-d’œuvre, les acteurs en place, comme Emploi Québec, sont essentiels pour le recrutement de nouveaux employés.

André Goyette

Commissaire en développement d’entreprises, ID Gatineau

Comme je ne suis pas une personne de réseautage, André est un bon partenaire pour me présenter à du monde susceptible de m’aider dans différents domaines, lance M. Hood. Je n’hésite jamais à faire appel à ses services, surtout en matière de ressources humaines. Le Québec est très fort pour l’aide au démarrage des entreprises. Il y a une solidarité que l’on ne retrouve pas ailleurs. Tous les acteurs sont prêts à vous aider. 

David Hood

David Hood

PDG, VanillaSoft

Le recrutement de développeurs demeure problématique actuellement. Les deux derniers candidats recrutés viennent du Brésil et de la Roumanie. L’automne dernier, l’acquisition d’Autoklose de Toronto a permis un accès à des développeurs basés en Serbie. Une première acquisition pour VanillaSoft.

LES DÉFIS DE LA CROISSANCE

Dans un marché en constante évolution, VanillaSoft doit sans cesse adapter sa stratégie afin d’être compétitif.

On doit toujours viser la croissance, avance M. Hood. On est un petit joueur qui sait tirer son épingle du jeu. L’automne dernier, Forrester a publié une étude sur l’engagement des ventes. VanillaSoft a été comparé à de gros joueurs et nous avons terminé quatrième pour le volet stratégie. David ne peut pas toujours gagner contre Goliath, mais il peut remporter des manches. 

David Hood

David Hood

PDG, VanillaSoft

Pour l’avenir, il admet que la croissance pourrait passer par des acquisitions, comme il l’a fait l’automne dernier. Mais tout doit se faire par étape.

Il faut savoir comment compétitionner contre des compagnies qui, pour la plupart, gèrent l’hypercroissance et non pas pour le rendement. Il faut trouver l’équilibre pour conserver notre philosophie familiale avec nos employés. C’est une valeur fondamentale pour nous. C’est important que les employés aient une vie à l’extérieur du bureau, moi qui ai connu l’époque où les employés de la haute technologie ne comptaient pas les heures au travail. 

David Hood

David Hood

PDG, VanillaSoft

La moitié des employés de l’entreprise ont été embauchés au cours des cinq dernières années. VanillaSoft appuie également de nombreux événements qui font la promotion pour que les femmes fassent leur place dans les ventes afin de corriger le déséquilibre actuel dans ce domaine.