Les Industries CD

L’entreprise gatinoise Les Industries CD a débuté la fabrication de châssis destinés à la série NASCAR en course automobile sous la bannière de la nouvelle entreprise, Vaillant Autosports. Un vieux rêve, pour ne pas dire une passion familiale, qui atteint un niveau supérieur!

C’est le Groupe Vaillant de Cantley qui s’est porté acquéreur en mai 2019 des Industries CD, au 703, boulevard St-René. Une entreprise fondée en 1994 qui se spécialise dans la distribution et la réparation d’équipements hydrauliques et pneumatiques, dans la fabrication et l’usinage de pièces de différents alliages métalliques ainsi que dans la réparation de camions outils, équipements et machineries lourdes et industrielles.

Les frères Mathieu et Nicolas Vaillant sont les propriétaires du Groupe Vaillant qui regroupe maintenant six entreprises, dont Vaillant Excavation et Transport Leblanc. L’ajout des Industries CD et de Vaillant Autosports dans leur portefeuille d’affaires ranime notamment la passion de Nicolas, lui-même pilote automobile tout comme l’était son père.

La course automobile, c’est mon domaine, lance Nicolas. Je suis pilote depuis tout jeune. À 16 ans, j’ai construit ma première voiture alors que je n’avais pas encore mon permis de conduire. Je baigne dans ce domaine depuis toujours. J’ai dû faire des choix professionnels qui m’ont éloigné de la course pendant un certain temps et maintenant, à 42 ans, je peux poursuivre mon rêve en participant à l’évolution de mon sport et en retrouvant un volant. 

Plus jeune, Nicolas était derrière le volant d’une voiture sur piste de terre battue. En 2017, il effectuait un retour dans le monde de la course, cette fois-ci du côté asphalté dans la série NASCAR Sportsman de l’Autodrome de St-Eustache. Dès l’an prochain, il testera son nouveau châssis Vaillant Autosports au Complexe ICAR de Mirabel.

UNE ENTREPRISE EN RESTRUCTURATION

L’acquisition des Industries CD était nécessaire afin de produire ces châssis. Une entente de trois ans a d’ailleurs été conclue avec le Circuit ICAR afin d’en être le fournisseur officiel des châssis Sportsman. Vaillant Autosport, dont Nicolas est le président, élaborera également un châssis hybride pour les voitures d’une autre division du circuit de Mirabel, la ICAR Superséries, une division en action sur le circuit routier du complexe.

À LIRE AUSSI  L’algue du succès de Quantum Solutions Synergiques!

L’entreprise gatinoise peut produire environ 80% de toutes les pièces entrant dans la fabrication du châssis, en respectant toutes les normes sanctionnées par NASCAR. Une partie du travail est aussi dédiée au développement avec la fabrication du nouveau châssis hybride qui permettra son utilisation autant sur les circuits ovales que routiers, donc pour toutes les séries du Circuit ICAR.

« On parle de deux mécaniques différentes. Avec le châssis hybride, ce sera moins dispendieux de faire les deux courses. Ça soulève beaucoup d’intérêt chez les pilotes et les écuries de courses. Je vais tester ce nouveau châssis hybride l’hiver prochain aux États-Unis pour la Supersérie ICAR », explique Nicolas en mentionnant que le coût d’acquisition d’un châssis standard est d’environ 40 000$. Présentement, quatre châssis sont sur la chaîne de production. Ce nouveau projet en développement se fait en parallèle des autres contrats réguliers.

Nous n’avons pas délaissé nos nombreux clients que nous desservons depuis des années aux Industries CD, bien au contraire, commente Nicolas. Nous avons cependant dû restructurer nos opérations, acheter du nouvel équipement à la fine pointe de la technologie et embaucher du personnel spécialisé. Notre objectif était d’optimiser nos 26 000 pieds carrés de notre usine. Il reste encore du peaufinage à faire, mais dans l’ensemble tout avance très bien.

DEUX FRÈRES QUI SE COMPLÈTENT BIEN

Pendant que Nicolas pilotait des autos, son frère Mathieu a étudié pour devenir ingénieur. Il se consacre toujours aux études lui qui est à compléter son MBA et qui étudiera pour obtenir une maîtrise en finances.

Mathieu, c’est une machine administrative, lance son frère. Les finances n’ont aucun secret pour lui. Nous nous complétons bien et nous avons tous les deux autant de plaisir à naviguer dans le monde des affaires. 

C’est d’ailleurs le premier constat qu’a fait Brigitte Allard, commissaire en développement d’entreprises chez ID Gatineau, lorsqu’elle a rencontré les deux hommes d’affaires au moment d’acheter les Industries CD.

Ce sont des développeurs qui ont mis en place une belle structure d’affaires. C’était leur première incursion en sol gatinois et ils avaient une belle vision du potentiel de l’entreprise qu’ils venaient d’acquérir, notamment pour la fabrication d’équipements de pointe autant pour la série NASCAR que pour des clients potentiels aussi importants que la Défense nationale, explique Mme Allard.

Son rôle est de bien cerner les besoins des entrepreneurs afin de les guider vers les personnes et les organismes adéquats pour le développement de leurs affaires.

Au début, tout allait très vite et ils m’ont outillé pour que je puisse les aider rapidement. Je me suis assurée de leur présenter tous les partenaires possibles. Ils sont très curieux et agissent rapidement à toutes mes suggestions. Ce sont des développeurs dans l’action et c’est un charme de les accompagner. 

Nicolas est tout aussi élogieux à l’égard de Brigitte.

Lorsque j’ai des questions et des incertitudes, elle a toujours une réponse appropriée et elle sait où me rediriger. Je suis vraiment choyé de l’avoir dans notre équipe.

UN AVENIR PROMETTEUR

Nicolas Vaillant ne cache pas que le plus grand marché pour la vente de son châssis de la série NASCAR se retrouve aux États-Unis. Pour parvenir à y faire sa place, il misera sur la qualité du produit et le coût d’achat moins élevé en raison de la faiblesse du dollar canadien.

À qualité égale, notre châssis est moins dispendieux. Comme nous produisons et assemblons les châssis de A à Z au même endroit, ça devient aussi un argument de vente intéressant.

Les Industries CD lorgnent également d’autres projets d’importance, notamment avec la Défense nationale. Un projet est d’ailleurs en discussion, mais aucun contrat n’a encore été signé.

Nous sommes en restructuration et nous mettons tout en place afin de décrocher ce contrat. Il y a aussi d’autres projets qui étaient en élaboration et qui ont été retardés en raison de la COVID-19. Ce n’est que partie remise.

L’entreprise compte présentement 25 employés, dont des dessinateurs, des concepteurs, des ingénieurs et des machinistes. Bientôt, ce nombre grimpera à 30. Ils ont à leur disposition de l’équipement de haute technologie leur permettant de concevoir, de produire et d’assembler rapidement et avec précision les pièces requises. Par exemple, la nouvelle imprimante 3D produit une pièce en 7 minutes alors qu’il fallait compter de deux à trois heures avec l’ancienne imprimante 2D. Si la production augmente selon les prévisions actuelles, un projet d’agrandissement de l’édifice est aussi sur la planche à dessin.

À LIRE AUSSI  FigBytes, un fleuron gatinois qui rayonne dans 160 pays!

UN ENGOUEMENT CERTAIN

Des pilotes ont communiqué avec Nicolas Vaillant afin de leur faire part de leur intérêt pour ce nouveau châssis de la série NASCAR. Cet engouement le stimule énormément lui qui reprendra également le volant.

J’ai remporté plusieurs courses en dirt track sur terre battue de 2002 à 2010 dans de grosses classes au Québec et en Ontario. J’ai repris un volant en 2017 en série NASCAR et là je vais participer activement à un programme de développement des pilotes avec ICAR pour les trois prochaines. Nous allons redonner vie au sport motorisé. 

Cette passion pour la course automobile se transpose dans la gestion de son entreprise.

Je veux être le plus performant possible sans compter les heures. C’est la différence entre réussir ou pas. Entrer le matin au travail et aimer ce que tu fais, ça n’a pas de prix. D’autant que je suis bien entouré dans ce projet. Je ne suis pas seul et c’est l’une des clés de la réussite.

Autre bonne nouvelle, l’étoile montante de la course automobile, Marie-Soleil Labelle de Gatineau, âgée de 16 ans, est la nouvelle porte-parole et première pilote du programme de développement de Vaillant Autosports. Donc tout est en place pour que l’entreprise franchisse avec succès le fil d’arrivée!