Les chefs de direction canadiens voient d’un œil moins optimiste que l’an dernier l’économie mondiale et les perspectives de croissance de leur entreprise. Lorsqu’ils expriment une baisse de confiance, ils savent qu’il leur faut faire preuve de prudence et évacuer les modèles d’affaires et de fonctionnement qui ne répondent plus à leurs besoins.

Cliquez ici pour consulter l’enquête « Évoluer ou disparaître : retour à la réalité pour les chefs de direction canadiens ».