Sans tambour ni trompette, une nouvelle grappe de fournisseurs d’équipements, de logiciels et de services spécialisés pour le manufacturier intelligent ou 4.0 voit le jour au Québec. Par contre, cette industrie fait face à un défi de taille : la demande québécoise pour ces technologies est trop faible, ce qui la force à exporter son expertise, révèle une étude réalisée par Deloitte et E&B Data.

L’étude, qui s’intitule La fabrication de pointe au Québec (Portrait de l’offre et faits saillants de l’infrastructure de soutien et de la demande), est rendue publique ce jeudi lors de l’assemblée annuelle du Regroupement des entreprises en automatisation industrielle (REAI), au Centech à Montréal.

Cliquez ici pour lire la suite.

 

Source: Les Affaires