David Segal est connu pour avoir fait une innovation radicale à partir d’un produit vieux de 5 000 ans.  Il a créé DAVID’s TEA, une entreprise qu’il a cofondée en 2008. À partir d’une seule boutique à Toronto, David Segal a transformé la compagnie en un géant du commerce de détail avec des revenus de plus de 200 millions de dollars.

Il était de passage lors du 58e congrès de l’Association des professionnels en développement économique (APDEQ).  Voici ce qu’il avait à livrer comme message.

Il est très difficile de vivre un échec avec son entreprise. Mais c’est encore pire à vivre lorsque l’entrepreneur est coincé dans le purgatoire. Le purgatoire, c’est lorsque l’entreprise vivote entre le succès et l’échec. Autrement dit, c’est quand l’entrepreneur sent que l’entreprise peut être viable, mais qu’il ne voit pas la lumière au bout du tunnel.

Selon lui, il ne faut jamais s’attacher émotionnellement à ses idées. Cela crée de l’aveuglement au point où l’entrepreneur ne devient plus capable d’admettre ses erreurs.

Pour réussir en affaires, on doit mettre son égo de côté et chercher dans nos motivations profondes ce qui nous pousse à entreprendre.  Vouloir devenir boss ne constitue pas une bonne raison. Vous devez avoir un produit désiré par les consommateurs, qui en tireront un bénéfice significatif en l’achetant.

Il faut aussi de la passion, de la persévérance et de la chance. David Segal croit qu’avec le concept DAVID’s TEA, ils étaient au bon endroit, au bon moment. Il suffisait d’y croire. Selon lui, « les bons entrepreneurs sont assez intelligents pour savoir quand ils sont chanceux et quand ils ne le sont pas ».

Cinq critères à considérer

Vous voulez évaluer si votre idée ou votre produit en vaut la chandelle ? Évaluez-le à partir de ces cinq critères :

  • Votre produit doit être versatile. Peut-il se décliner en plusieurs saveurs, formats et usages? Une façon non usuelle d’utiliser un produit constitue une excellente piste à explorer.
  • Le produit doit être vivant? Fait-il appel aux cinq sens? Pensez au « branding » et à développer l’expérience client. Le service doit créer une émotion.
  • Les consommateurs doivent pouvoir socialiser autour du produit.
  • Les consommateurs l’achètent (ou vont pouvoir l’acheter) régulièrement.
  • Le produit doit fait du bien à l’âme. Il doit aussi avoir une âme. Quel est le bénéfice du produit? Est-ce que cela leur procurera du bonheur, de la joie, ou leur donnera-t-il des frissons ?

 


À propos d’ID Gatineau

cp2ID Gatineau contribue à l’implantation, à la consolidation ainsi qu’à l’expansion des entreprises de Gatineau, en leur apportant une aide stratégique et financière afin de maximiser leur rendement ainsi que la création d’emplois locaux durables. Vous avez un projet d’entreprise?Contactez Christelle Pary, conseillère aux entreprises, au 819 243-2345, poste 7738.

 


Faites comme plus de 5 500 personnes!

Abonnez-vous à notre infolettre! Vous recevrez mensuellement des actualités économiques, des portraits d’entrepreneurs, des événements, des formations, des appels d’offres de la Ville de Gatineau et bien plus!